Histoire du 14 juillet

Publicité

Histoire du 14 juillet a créé la fête nationale qui commémore la prise de la bastille en 1789 par les parisiens où l'ancien régime chute et la révolution française commence.
Pendant un été, les états généraux et les députés se rassemblent à Versailles et posent dans une constitution, un nouveau réglement de fonctionnement. Mais, le roi et son entourage ont eu un avis contraire.

Le 13 juillet, des troupes royales plaçés au Champs de Mars et aux portes de Paris venaient arrêter les représentants.
Et c'est alors qu'un comité "municipalité insurrectionnelle" plus tard devenue "municipalité royale" est fondé pour les intercepter.

Le 14 juillet, les révoltés commençaient à s'emparer des armes (28.000 fusils et 20 bouches à feu) et de la poudre.
Ensuite, les émeutiers se sont rendus à la bastille où ils ont fait face à 82 invalides et 32 soldats suisses sue le roi a fait appeler pour les soutenir.
Un groupe des insurgés accède à l'enceinte et attaque les chaînes du pont-levis.

Quelques heures après, les gardes françaises participent et assurent la victoire aux émeutiers contre la forteresse en pointant deux canons sur la bastille.
Plus tard, les soldats suisses se sont pris des captifs et épargnés. Alors que le marquis de Launay est décapité.
Il n'y avait pas beaucoup de morts ni de blessés parmi les séditieux.
Enfin, les révoltés libèrent des détenus à la bastille et y découveraient des grandes chambres d'un immense confort à l'opposé des cellules de torture et de persécution.

Et dès lors, le 14 juillet est devenu une fête nationale célébrant le grand triomphe concrétisant la chute du régime d'abus et d'injustice de la monarchie asbolue et la naissance de la révolution.
L'histoire du 14 juillet a entraîné la fête de la fédération qui représente la réconciliation entre la France de l'ancien régime et celle du fédéralisme.

Publicité