Prise de la Bastille

Publicité

Le 14 juillet 1789 rappelle le jour de la prise de la bastille par le peuple parisien, notamment les émeutiers et les révoltés armés des fusils afin de s'emparer des invalides de la bastille.
Un millier des séditieux se rendent au château des vétérans sans armes lordes ni commandement face à 82 invalides soutenus par 32 soldats suisses réussissent à pénétrer dans les cours.

Les parisiens s'emparent de la poudre et des balles (28.000 fusils et 20 bouches à feu) et libèrent les prisonniers de la forteresse de la bastille. Ainsi, les droits de l'homme sont déclarés.
La prise de la bastille (lieu d'injustice, d'abus de pouvoir et la prison d'Etat) est la capitulation de la tyrannie et la monarchie absolue provoquant la révolution française réalisée par l'assaut des parisiens et la décapitation du marquis de Launay.

Et depuis, le jour de la prise de la bastille est devenu un événement traditionnel mémorisant la chute de l'ancien régime (monarchie) en conquérant le dernier bastion royal à Paris.
Chaque année, les français célèbrent ce jour de triomphe révolutionnaire qui marque le commencement d'une nouvelle constitution gouvernementale française.
La fête de la fédération symbolise la réconciliation de la France de l'ancien régime avec celle de la révolution.

Publicité